Archives par mot-clé : Marie-Claire

A qui la rondeur ne plait-elle pas ?

Avantages, juillet 2010, pages 102-107
Elle, 26 mars 2010, pages 96-97; 106-107
Marie-Claire, juin 2010, pages 162-173
Biba, juin 2010, pages 124-129

Entre mars et juillet dernier, on a pu voir dans la presse féminine française des images différentes. Des corps plus ronds et un peu plus réalistes (Avantages, Biba),  des corps ronds -mais toujours retouchés  (Elle, Marie-Claire) ont pu surprendre au milieu d’images de corps habituellement normés, minces et idéalisés.

On remarque que ces nouvelles images sont issues uniquement de contenus éditoriaux et non de publicités. Assiste-t-on, en plein débat sur la presse féminine et la retouche, à l’émergence d’un nouveau mythe ? celui de la rondeur et du corps plus réaliste ?

On ne retrouve pas ces nouvelles images dans les numéros des mêmes magazines des mois d’août et septembre, ces nouvelles images ont déjà disparues, le nouveau mythe s’est-il déjà éteint ?

Quand on sait que les magazines font tester fréquemment leurs numéros aux lectrices pour être au plus près de ce qui leur plait et qu’on connait la place des annonceurs dans le choix des sujets abordés, il est légitime de s’interroger : A qui ces images ont-elles déplues ? Aux lectrices qui préféreraient voir des corps idéaux ? ou aux publicitaires qui ne retrouvent pas le mythe d’idéal corporel sur lequel ils fondent leurs discours ?

Marie-Claire sans retouches?

Un an tout juste après Elle et ses stars photographiées «sans fards, sans maquillage, sans retouches» par Peter Lindbergh, Marie-Claire, nous promet, pour son numéro d’avril 2010, un numéro «100% sans retouches».

Elle, avril 2009, "Stars sans fards, sans maquillage, sans retouches" (Monica Belluci)
Elle, avril 2009, « Stars sans fards, sans maquillage, sans retouches » (Monica Belluci)
Marie-Claire, avril 2010, Une, "Numéro 100% sans retouches" (Louise Bourgoin)
Marie-Claire, avril 2010, Une, « Numéro 100% sans retouches » (Louise Bourgoin)

Selon Christine Leiritz, directrice de rédaction et éditorialiste, « nulle retouche, pas de tricherie »[1] dans ce numéro, pensé comme un pied de nez à la proposition de loi de Valérie Boyer[2]:  «Ce que nous voulons montrer est limpide. Marie-Claire n’offre pas une «représentation erronée de l’image du corps dans notre société» comme le craint la députée, à grand coup de logiciels de retouche, de castings de filles maigrissimes et d’injonctions à maigrir. Marie-Claire, pas plus, n’offre à ses lectrices une image réductrice d’une beauté unique et d’une jeunesse éternelle».

Continuer la lecture de Marie-Claire sans retouches?

Idéalisation et mascara

Publicité Ricils, Marie-Claire n°30, 24 septembre 1937, page 5
Publicité Ricils, Marie-Claire n°30, 24 septembre 1937, page 5
Publicité Lancôme, Marie-Claire n°690, Février 2010, Page 3-4
Publicité Lancôme, Marie-Claire n°690, Février 2010, Page 3-4

Voici deux publicités, la première est extraite d’un Marie-Claire de 1937, la seconde du même magazine de ce mois-ci. Toutes les deux vantent les mérites d’un mascara.

On pourrait penser que deux époques, séparées d’un peu plus de 70 ans, produisent des images tout à fait différentes, et pourtant la proximité visuelle entre ces deux photographies est frappante.

Si la première est en noir et blanc, imprimée sur du papier mat, et la seconde en couleur sur papier glacé, les deux traitements appliqués au visage semblent bien proches.

Visages lissés, traits retravaillés, cils redessinés : les visages ne se ressemblent pas, reflétant chacun une époque et une mode, mais l’idéalisation est la même. La retouche s’opère déjà sur la peau, sur le dessin des traits, sur l’accentuation des yeux…

Il semble que ce besoin d’idéal ne soit pas qu’un souci contemporain et que l’image photographique en soit déjà un outil d’expression.