Archives par mot-clé : presse

Manipuler l’image de presse?

Deux débats de société ont agité le monde des images ces derniers mois, pointant du doigt la retouche, qui serait une atteinte à l’image photographique implicitement entendue comme document. Dans le cadre de la photographie d’information, la disqualification par le World Press de Stepan Rudik, en mars dernier, montre que la pratique de la retouche semble exclue du domaine du reportage, dénaturant a priori, la vérité photographique.

Par ailleurs, en septembre 2009, la députée Valérie Boyer, a proposé une loi «relative aux photographies d’images corporelles retouchées» afin que celles-ci soient signalées par une mention le précisant. On pense immédiatement aux images de corps féminins, utilisées par la publicité et par la presse féminine. Et c’est autour de ce corpus d’images que les débats médiatisés autour de cette loi ont tourné (reportages Envoyé Spécial, Metropolis, par exemple).

Dans ces deux exemples, la façon de considérer et de réfléchir à la retouche repose sur une même conception de l’image photographique et se place sur le terrain de la morale. La retouche est considérée comme une attaque à celle-ci parce qu’elle porte atteinte à la supposée vérité de l’image photographique: on parle de «tromperies sur la nature», de manipulation.

Ainsi, la question de la déontologie est posée aux images isolées: celles-ci sont pourtant publiées dans un contexte précis, en général médiatique, au sein de dispositifs construits et savamment élaborés.

L’implicite consiste alors à considérer que l’image photographique porterait une vérité en elle-même en dehors de tout contexte et de tout texte.

Ces implicites (l’image attachée au réel et l’image autonome) sont en effet systématiquement mobilisés dans les débats et les polémiques qui entourent l’image photographique mais sont rarement questionnés. D’une part, parce qu’ils sont difficiles à percevoir – l’image photographique est un objet complexe et difficile à appréhender –; d’autre part, parce qu’ils reposent sur une série d’habitudes culturelles, entretenues par des discours leur donnant beaucoup de poids.

C’est sur ces présupposés qui entourent l’image photographique et qui en conditionnent notre appréhension que nous avons choisi de revenir, en déplaçant l’usage du terme «manipulation». L’historien de la photographie Thierry Gervais définit, dans sa thèse de doctorat, la notion de feuilletage: le feuilletage correspond, d’après lui, à la pratique de lecture induite par la forme magazine.

Continuer la lecture de Manipuler l’image de presse?

Représentations et manipulations de l’image dans la photographie de presse

Intervention dans le cadre de l’Atelier de recherche « Médias et sciences humaines et sociales »,

le 4 mai 2010, à l’IFP, 4 rue Blaise Desgoffe, 75006 PARIS (Salle Vedel), 18h-20h

Continuer la lecture de Représentations et manipulations de l’image dans la photographie de presse