CV

Je suis enseignante contractuelle à l’Université de Reims et chercheuse associée au CEREP/Université de Reims (Axe Images, discours, représentations et Axe genre).

Spécialiste des images et des discours médiatiques, je m’intéresse à la mise en récit des normes de genre dans les médias, plus particulièrement au sein des médias dits féminins, tels que la presse féminine, les encyclopédies domestiques et les blogs féminins et ce dans une perspective socio-historique.

Mon travail de doctorat sur le magazine Marie-Claire, de 1937 à nos jours, a été l’occasion de mener une réflexion sur les contenus textuels et visuels de la presse féminine et sur leur rôle dans l’élaboration de récits médiatiques de genre. Ces récits, liés à la nécessité de promouvoir de nouvelles productions industrielles mais également de rendre compte des mutations sociales, modèlent des normes variables dans le temps, incarnées par des imageries formant notre culture visuelle, que l’historicisation permet de mettre en relief.

Les travaux que j’ai entrepris depuis la fin de ma thèse suivent 3 perspectives.

  • Savoirs genrés dans le cadre de la grossesse et l’accouchement

Ce projet a pour objectif d’étudier la manière dont les savoirs scientifiques, médicaux, empiriques liés à la grossesse et à l’accouchement sont transmis aux femmes depuis les années 1950 dans la production médiaculturelle et notamment dans la série « J’attends un enfant » de Laurence Pernoud (mais aussi presse féminine et familiale, encyclopédies) et de l’autre, d’étudier la manière dont les femmes se les approprient et les détournent, à partir de l’étude de leurs prises de parole en ligne aujourd’hui (blogs).

  • Récits médiatiques de genre et de classe

Ce chantier porte sur la mise en récit de normes de genre à destination des milieux populaires au sein de la production médiatique des années 1980. Ce travail est réalisé à partir d’un corpus de presse féminine dite grand public, comme Femme Actuelle, et permet d’interroger la variabilité des normes de genre dans l’espace social.

  • La « féminité naturelle » de la presse mindstyle

Le troisième concerne  la mise en récit d’une féminité « naturelle » et de l’idée de Nature dans la presse féminine contemporaine française « mindstyle » à destination des classes relativement aisées, posant à un autre endroit de l’espace social la question de l’intersectionnalité

CV complet Alexie Geers