Archives par mot-clé : presse féminine

2e congrès de la SPHM « Rêver d’un autre monde »

Au cours du second congrès de la Société pour l’Histoire des Médias intitulé « Rêver d’un autre monde. Médias, utopies et expérimentations », je présenterai l’ébauche d’une toute nouvelle recherche consacrée à un corpus de presse féminine dite « mindstyle » qui revendique une rupture avec la presse féminine traditionnelle. Ma communication est intitulée « La féminité naturelle » de la presse mindstyle : une alternative essentialiste« . En voici un court résumé :

A partir d’une étude des discours et des images produits par les rédactions et par les annonceurs, nous interrogerons le récit de féminité élaboré dans les magazines Happinez (2014), Simple Things (2014), Flow (2015), Femininbio (2015) et Mellow (2017) depuis 2014, titres choisis parce qu’ils appartiennent à une nouvelle catégorie de magazines féminins, mindstyle, dont les lignes éditoriales consacrent un mode de vie basé sur un quotidien « slow », organisé autour de la recherche du bien-être et du développement personnel, marqué par des pratiques de recentrement comme le yoga ou la méditation, par une alimentation saine et végétale, par des soins des apparences naturels, par des activités créatives telles que la couture ou le tricot et par une réappropriation plus globale des choses que l’on fait soi-même (DIY pour Do It Yourself). La féminité, « naturelle », qui y est décrite et mise en image s’appuie sur la revendication « d’idéaux alternatifs » (réduction de la consommation, écologie, DIY) et s’émancipe de certains codes de féminité présents dans la presse féminine traditionnelle, importance des apparences notamment, tout en réaffirmant, par le recours au concept de naturel, une essentialisation du féminin.

Pour la suite du programme, c’est par ici : https://congressphm2018.sciencesconf.org/program

 

 

 

 

 

Les « blogs de filles » : espaces d’appropriation et de contestation du genre

Ce texte est la version remaniée de ma contribution au Colloque « Femmes, genre et technologies de l’information et de la communication » qui s’est déroulé les 15 et 16 mai derniers à l’Institut des sciences de la communication du CNRS dans le cadre de l’axe « genre » du Labex EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe).

Couverture de Marie-Claire du 26 mars 1937, collection privée
Couverture de Marie-Claire du 26 mars 1937, collection privée

Lorsqu’en mars 1937, Marie-Claire sort en kiosque pour la première fois, sa rédaction souhaite « Donner à la femme française, en un seul journal, chaque semaine, tout ce qui peut l’intéresser ou lui être utile »1. Les informations diffusées sont basées sur la gestion du foyer et sur l’apparence dans une formule qui fait école puisque les magazines féminins qui succéderont reprennent cette ligne éditoriale généraliste. Ces publications sont régulièrement décriées2 en ce qu’elles véhiculent des modèles stéréotypés d’une féminité enfermée entre vie domestique et futilité de l’apparence mais restent un succès de vente. Ce paradoxe rend délicates les études de réception et l’observation des relations qu’entretiennent les femmes avec les modèles de genre qui leur sont proposés.

Continuer la lecture de Les « blogs de filles » : espaces d’appropriation et de contestation du genre

  1. Marie-Claire, 5 mars 1937, n°1, éditorial. []
  2. Dardigna Anne-Marie, La presse féminine, « fonction idéologique », Paris, Maspero, 1978 ; Chollet Mona, Beauté fatale, les nouveaux visages de l’aliénation féminine, Paris, Zones, 2012. []

Femmes, genre et technologies de l’information et de la communication

J’ai le plaisir de vous transmettre le programme du colloque intitulé « Femmes, genre et technologies de l’information et de la communication » qui aura lieu les 15 et 16 mai prochains. Je présenterai une étude que je suis en train de mener intitulée « Les « blogs de filles » : espaces d’appropriation et de contestation du genre ».

Ce colloque est organisé par le LabEx EHNE (Écrire une histoire nouvelle de l’Europe), Axes 1 et 6 (http://www.labex-ehne.fr), en partenariat avec l’Institut des sciences de la communication du CNRS et avec le soutien du laboratoire LISE (CNAM/CNRS).

Présentation

Continuer la lecture de Femmes, genre et technologies de l’information et de la communication